15 septembre 2018

Pourquoi ce tome 3 pour les “MEMOIRES” de YOUSSEFI?

Les deux premiers pavés supposés être les “MEMOIRES” du leader socialiste marocain Abderhman Youssefi m’ont laissé un goût fade d’inachevé, avec un sentiment amer de m’être fait avoir et surtout la certitude que cet homme politique ne nous a pas dit tout ce qu’il avait le devoir de nous dire, malgré des centaines de pages de discours et d’interviews. Ce sentiment m’a inspiré ce petit mot que j’ai posté sur mage facebokk : Pourtant, j’ai essayé de voir ce que contenait le troisième tome…En fait, pas grand chose! Encore une fois,... [Lire la suite]
Posté par citoyenhmida à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 septembre 2018

Abderrahman YOUSSEFI aime beaucoup parler.

J’avais passé une journée à feuilleter le tomme 2 des Mémoires de Abderahman YOUSSEFI et j’avais posté sur ma page FaceBook ce petit mot que je ne renie pas après une lecture plus approfondie! Puis je me suis souvenu que, il y a quelques jours, j’avais posté chez un groupe d’amis facebookiens une citation de Georges Clemenceau, grand homme d’état français sous le Troisième République, qui disait en substance : “Il faut d’abord savoir ce que l’on veut, il faut ensuite avoir le courage de le dire, il faut ensuite... [Lire la suite]
Posté par citoyenhmida à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 septembre 2018

Abderahman YOUSSEFI nous livre des “pépites” de sa vie …

Aberahman YOUSSEFI, l’ancien dirigeant de l’U.S.F.P. et l’ancien premier ministre du premier gouvernement d’alternance voulu par feu Hassan II, a publié, il y a quelques mois, ses mémoires. L’ouvrage, en trois tomes, intitulé ” أحاديث في ما جرى ـ شذرات من سيرتي كما رويتها لبودرقة” est paru en mars 2018 chez Dar Anachr Al Maghribiya : il s’agit en fait d’une véritable somme de plus de 1.200 pages. L’événement a bien évidemment occupé la une de journaux et a passionné le microcosme politique national et tout... [Lire la suite]
Posté par citoyenhmida à 07:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 août 2018

Un billet comme je n’en ai pas écrit depuis longtemps…

Depuis bien longtemps, je n’ai pas pas mis un ligne un post d’ordre général, me contentant le plus souvent juste d’ consigner les lectures qui m’ont marqué. Et pourtant, les sujet ne manque pas! Aussi bien en ce qui concerne le Maroc que l’étranger! Mais tout cela a un petit goût d’inachevé qui me rend plutôt sceptique et même pourquoi le cacher un petit peu pessimiste! Commençons le Maroc! Je suis pris d’un certain vertige face aux discours royaux, qui semblent se répéter et qui reviennent comme des vagues se fracasser sur... [Lire la suite]
Posté par citoyenhmida à 18:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 août 2018

C’est bon de relire un roman algérien des années 90.

En remettant de l’odre dans ma bibliothèque, j’ai retrouvé UNE PEINE A VIVRE de l’algérien Rachid MIMOUNI, paru en 1992 chez les éditions STOCK. Je connaissais bien cet auteur algérien, disparu malheureusement trop tôt à cinquante ans, victime d’une maladie foudroyante : je me souviens avoir lu et apprécié quelques unes de ses œuvres (Le fleuve détourné, 1982 – L’honneur de la tribu, 1989 – La ceinture de l’ogresse, 1990) et je me rappelle que j’écoutais régulièrement ses chroniques... [Lire la suite]
Posté par citoyenhmida à 19:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 août 2018

B.H.L. : l'homme qui écrit des livress qui lui ressemblent

Quand on veut taper sur un personnage dont on ne partage pas ni les idées ni la façon de voir le monde ni la manière de prioriser les événements et que, de surcroît, on trouve profondément antipathique en tant qu’homme, la moindre des choses est de lire ses écrits et d’écouter ses déclarations pour mieux se délecter de sa descente en flammes. Il en est ainsi donc de B.H.L. pour les intimes , de Bernard-Henry LEVY de son vrai nom! Personnage médiatique surfait, surexposé, surmédiatisé, surjoué et surtout d’une... [Lire la suite]
Posté par citoyenhmida à 14:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 août 2018

PAKISTAN ...pays mystérieux, compliqué, torturé !

Découvrir la littérature d’un pays lointain et qui nous est pratiquement inconnu peut être un agréable enchantement ou une décevante désillusion : découvrir “LE SANG ET LE PARDON” du pakistanais Nadeem ASLAM, paru en français chez LE SEUIL en janvier 2018 a été surtout une difficile expérience. L’expérience est difficile intellectuellement dans la mesure où ce roman, très bien construit, nous entraîne dans un pays en pleine tourmente, au milieu d’un peuple pétri de cultutre muslkmane mal assimilée, déchiré... [Lire la suite]
Posté par citoyenhmida à 08:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 août 2018

LE PATRIARCHE : UN WIDADISTE COMME ON N’EN FAIT PLUS.

Tout le clan l’appelait “BA”. En fait, il était était plus qu’un père, plus qu’un grand-père, plus qu’un arrière-grand-père, il était le PATRIARCHE. C’est le surnom que lui donnait entre eux les moins jeunes des plus jeunes, c’est-à-dire ses petits-enfants, ceux de la génération post-Massira. LE PATRIARCHE …et cela lui allait parfaitement! Quand on est à la tête d’un clan de treize enfants, tous établis, mariés, avec des enfants, d’une ribambelles de peits-enfants, dont beaucoup sont établis, mariés et eux-même père ou mère de... [Lire la suite]
Posté par citoyenhmida à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 août 2018

Peut-on signer un livre dont on n’a écrit que quelques pages ?

Vous trouvez un livre au titre prometteur, quoique un peu ronflant…L’auteur est un intellectuel de votre pays, reconnu par tous, même par le pouvoir.L’éditeur n’est pas très connu.Et pour finir, la quatrième de couverture vous promet que ce livre va vous permettre de tout savoir sur un des plus graves problèmes du moment. Vous prenez donc “AUX ORIGINES DU MARASME ARABE” de Hassan AOURID, paru en 2017 chez les éditions TUSNA. Vous espérez que l’auteur – professeur de sciences politiques à la Faculté des Sciences... [Lire la suite]
Posté par citoyenhmida à 07:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 juillet 2018

Le roman d’une femme qui se voulait libre

On pourra me reprocher d’être très sévère avec la littérature marocaine francophone, je le reconnais aisément et j’ai le droit de l’être car c’est un genre que j’apprécie, que je connais relativement bien pour l’avoir exploré depuis longtemps! Et quand je trouve un roman marocain d’expression française d’un niveau appréciable, je le dis, avec une certaine fierté tout comme je n’hésite pas à dire, parfois crûment ce que je pense, d’une oeuvre moyenne ou médiocre! Cette fois, j’ai eu du mal à me faire une idée sur le roman que je... [Lire la suite]
Posté par citoyenhmida à 15:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]