Quand j’ai découvert l’information, je n’en ai pas cru mes yeux !

Ne connaissant pas la source, je l’ai trouvée douteuse ! Pourtant kafapresse.com semblait sûre de son fait, illustrant son article d’une photo de la personne citée et avançant même un début d’explication!

J’ai, bien sûr et immédiatement, cherché à recouper l’information ailleurs : j’ai trouvé que yabiladi.com, citant Akhbar Al Youm, reprenait textuellement les mêmes éléments.

Le site d’info goud.ma – dont je me méfie toujours – a parlé de cette étrange affaire en donnant quelques détails suplémentaires.

De quoi s’agirait-il? J’emploie encore le conditionnel, car l’information me parait tellement énorme que je ne peux me décider à utiliser un mode affirmatif!

Le Directeur Général de Bank Al Maghrib aurait été “arrêté et détenu pendant 4 jours pour émission de chèque sans provision d’un montant de DH 2.850.000,-”

Ainsi donc, le directeur général de la banque centrale chargée de veiller au bon fonctionnement du système bancaire et au respect de la loi bancaire aurait donc commis l’inconcevable : ÉMETTRE UN CHÈQUE SANS PROVISION !

Émettre un chèque sans provision pour le Directeur Général de Bank Al Maghrib, c’est comme …….

Tirer un chèque en bois pour le n° 2 de l’Institut d’Emission, c’est comme ……

Les comparaisons qui me viennent à l’esprit sont tellement violentes que je ne peux les citer ici : mais il semble bien que le gardien du temple ait violé les règles du temple !

Que le gardien du temple viole les lois du temple me semble inconcevable!

En quête de plus d’informations, je tombe sur le site de BANK AL MAGHRIB qui affiche depuis plusieurs heures un message d’erreur !

Je n’en tire aucune conclusion, je constate ! Mais il faut bien croire qu’il y a anguille sous roche! D’ailleurs à l’heure où j’écris ces lignes, le site est toujours inaccessible.

Il faut pour bien comprendre mon étonnement, que dis-je ma stupéfaction, face à cette nouvelle, savoir que BANK AL MAGHRIB figure parmi les institutions les plus respectables de ce pays!

Depuis sa création en 1959, la “Grande Dame” comme elle surnommée dans le monde de la finance et de la banque, l’institut d’émission a toujours joui d’un aura spécial, mais mérité! Pas de scandales, pas de remous, pas de détournements, pas corruption!

Bien sûr, comme toute structure, employant des milliers de personnes, de l’économiste le plus pointu au technicien de base, du juriste spécialisé au chargé de clientèle, de l’ingénieur hautement qualifié au manipulateur/manutentionnaire, on a dû bien y observer quelques incidents, réglés dans le cadre du droit et des règles de déontologie et dans le respect des uns et des autres.

Il faut rappeler aussi que du temps où les chèques étaient un moyen de paiement très rarement utilisé, la personne qui sortait son chéquier BANQUE DU MAROC (ancêtre de Bank Al Maghrib) pouvait régler ses dépenses sans aucun problèmes, partout dans le pays, même dans les endroits les plus reculés. On savait qu’un chèque BANQUE DU MAROC ne pouvait être sujet à caution et serait réglé rubis sur l’ongle!

Alors quand j’apprends que le directeur général de Bank Al Ml Maghrib a (aurait) émis un chèque non provisionné de 2.850.000 dihrams, je crois être en droit d’être d’abord étonné et surtout scandalisé!

Je ne veux pas commenter les suites judiciaires qui ont été données à cette bien triste affaire – les sources d’information n’étant pas suffisamment compétentes pour donner des renseignements complets et crédibles – mais je suis atterré par cette histoire! Quels qu’en soient les tenants et les aboutissants!

Si même la Grande Dame est contaminée, si un de ses plus hauts dirigeants est impliqué de près ou de loin dans des magouilles, même personnelles, je crois qu’il faut désespérer de tout dans ce pays!

En toute honnêteté, j’ai l’impression que toute cette histoire est une grosse farce, sans queue ni tête ! J’espère de tout mon coeur qu’il en soit ainsi!