18 septembre 2015

UN ROMAN MAROCAIN LU ET VU DE L’ETRANGER

  Comme  elle nous l’avait promis, notre amie FAT OWL m’a envoyé son commentaire sur le roman “LES CLANDESTINS” de Youssouf Amine Elalamy. L’intérêt de sa contribution est double : > elle prouve que la littérature marocaine a un certain écho, là où on ne l’attend pas. > elle est d’une cruelle actuelle avec la médiatisation effrénée de la situation des “réfugiés” venus à travers l’Europe et qui plonge dans l’oubli les “clandestins” qui risquent leurs vie chaque jour en Méditerranée. Je vous livres donc la... [Lire la suite]
Posté par citoyenhmida à 08:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]