Nous somes des dizaines de milliers de marocain/nes à prendre la route du Nord du pays pour passer quelques jours à TETOUAN ou plus exactement dans ses immédiats, comme MARTIL, CABO NEGRO et M'DIQ ou même FNIDEQ à quelques kilomètres de l'enclave de SEBTA..

Ceux qui s'arrêtent à TETAOUN sont surtout intéressés par les achats - allons, avouons-le - dans les marchés spécialisés qui regorgent de produits de contrebande! Peu nous chaut si les produits alimentaires qu'on y trouve sont périmés, mais une boule de fromage ramenée de Tétaoun est importnte! Peu nous importe la qualité des appreils éléectro-ménagers, même s'ils sont de la pure et dure contrefaçon des grndes marques européennes du moment que nous y gagnons quelques dizaines de irhams! 

Pourtant, la ville de TETAOUN mérite qu'on s'y arrête longuement, pour des raisons HISTORIQUES et CULTURELLES.!

Oui, mes cher/es compatriotes, TETOUAN a un long très long passé historique et un grand,très grand héritage culturel que nous ignorons superbement : cette ville est aussi riche historiquement et culturellement que les villes dites "impériales"  FEZ, MARRAKECH, MEKNES et RABAT !

Cette huiqstoire et cete culture ancestrales qui fait l'âme de TETOUAN se retrouve bien s^pur dans son architecture, ses momuments, les ruelles de sa médina, les palais qui subsitent encore, les murailles, les portes, !

Pour vous convaincre que TETOUAN n'est pas qu'une ville de passage vers des sites balnéaires de se sa province, je vous recommande de feuilleter ce petit livre fort bien écrit et très bien documenté : 

TETOUAN

 Il s'agit  de "TETOUAN, ville andalous marocaine" écrit cojontement par Jean-Louis MIEGE , M'Hammad BENABOUD et Nadia ERZINI, ces deux derniers apartenant à deux très grandes et vieilles familles de la ville et paru en 1996 et réédité en 2001 chez  CNRS Editions - Kalila wa Dimna, 

La lecture de ce petit lvre vous fera découvrir TETOUAN depuis ses origines  romoaines qui remontent bien avant l'arrivée des arabes, longtmps éclipsée par les port de Sebta et de Ksar Seghir jusqu'à l''arrivée des "exilés de l'Espgne" après la Reconquista par les armées de la reine Isabelle la Caholique!

Ainsi TEOUAN se retrouva comme une ville ndalouse en terre marocaine!

Une longue et belle promenade dans sa méina vous fera décourir le long cheninement de cette ville vers s marocainité très spéciale à travers les périodes fastes du XVIIème jusqu'au XIXème siècle.jusqu'au déclin amorcé après la prise de la ville par les Espagnols en 1870 qui fut le début du long déclin du pays!

Cette promenade vous menera dans les palais de l'époque faste des Mandri, vous fera découvrir les mosquées des si-cles révolus, les ruelles du Mellah, les portes et les murailles qui encouraient la ville,!

Une visite plus approndondie vous permettra de découvrir de découments, des objets d'art (bijoux, tapisseries, meubles) et vous apprendra la légende mélée d'histoire del Sayyida al-Hurra ( 1485 -1542 ) qui régna sur la ville durant 27 ans  de 1515 à 1542.

Après la lecture de ce livre, vous ne verrez plus TETAOUAN comme un vulgaire marché de produits de contrebande : vous aurez une autre approche de BAB NUADER qui jouxte justement ce marché, porte chargée d'histoire mais que persone ne remarque!  

Un conseil : pour bien réussir la découverte de cette ville mécounnue ; prenez un guide, un vrai guide professionnel, vous ne le regretterez pas!