En ces temps moroses où les dirigeants de la plupart des pays - qui se prétendent démocratiques et même civilisés -  nous offrent des images pas très reluisantes, il fait bon de s'évader un peu dans la politique-fiction et nous éloigner un peu de la réalité...Quoique cete réalité soit  tenace...

Jean-Baptiste de FROMENT nous emène dans son premier roman "ETAT DE NATURE" publié au début de l'année 2019 chez les éditions AUX FORGES DE VULCAIN   dans les arcanes du pouvoir suprême en France et dans les dédales qui mènent à la conquète de ce pouvoir.

CVT_Etat-de-Nature_1373

De quoi s'agit-il en fait?

Du pouvoir politique, de sa conquête, des moyens de le garder, des magouilles pour éliminer ses adversaires, sans tenir compte ni du peuple,ni de ses aspirations,   ni de ses représentants tous pourris par ailleurs, ni de ses institutions, 

Un très haut fonctionnaire, grand comis de l'état, tient les commandes de la France depuis que la présidente, vieillissante semble avoir renoncé à l'exerice de ses fonctions, laisse enfin éclater son désir d'exercer pleinement le pouvoir qu'il détient de fait.

Pour y arriver, il ne reculera devant rien .dans une France en pleine mutation où la ruralité attire les urbains, où la modernité et les traditions ancestrales se mêlent, où la politique va s'eacerber et devenir un combat jusqu'à la mort.

L'auteur nous parlera de communication politique, de son importance grandisanen, envahissante et des erreurs qui sont commises par manque de jugement des communicants.

On y verra les combines qui règnent sur les nominations des hauts fonctionnaires, les pressions qu'ils subissent une fois nommés et les lâchetés qu'ils commettent pour se maintenir en fonction!

"ETAT DE NATURE" évoque un état en déliquesence, qui nous rappelle la France d'aujourd'hui mais aussi les états modernes où la démocratie semble être la regle  mais où finalement seul compte le goût du pouvoir.

Cette phrase tirée du roman résume assez bien cette sitution !  " À tout moment, les gouvernés peuvent retirer leur consentement." : c'est la loi du R.I.C. voulue par les Gilets Jaunes!

Politique-fiction ou carricature? Les deux, je crois..En tous cas, le livre se laisse dévorer avec appétit   tellement il est crédible mais aussi très bien écrit !