Je n'aime ps ls chats et ce n'est pas de ma faute. 

Je suis physiquement allergique à ces animaux. La simple vue d'un chat peut me donner la chair de poule. Il m'est impossible de supporter leur regard sournois sans éprouver un malaise parfois profond.

Il est donc hors de question pour moi de caresser un chat, encore moins de le prendre sur mes genoux ou encore moins dans mes bras. Je crois que j'en tomberai malade immédiatement..

Mais très bizarrement, j'adore les prendre en photos : dans mes archives, je dois avoir des plusieurs dizaines, et même quelques centaines, de photos de chats que j'ai prises dans l'espoir vain de me guerrir de cette stupide allergie. 

Pourtant depuis quelques jours, j'ai tendance à refréner ma répulsion naturelle pour la gente féline. 

Durant mes marches matinales, j'ai eu, ces derniers jours, l'occasion d'assiter à deux scènes qui m'ont absolument bluffé! J'ai d'ailleurs sorti mon téléphone et saisi ces deux moments assez spéciaux !

D'abord, ces deux chats enlacés sur le capot d'une voiture ...Que de tendresse, que de douceur...Et peut-être que d'amour...Je n'aurais jamais pensé que des chats puissent dégager de telles sensations! 

20191003_090715

 

 Quelques jours plus tard, j'ai été témoin d'une scène animalière tout à fait inédite pour moi et qui m'a tout aussi impressionné que la scène précédente!

Un chat de goutière face à un chien errant dans un état d'épuisement extrême,,  semblait veiller  sur ce compagnon d'infortune : aucune animosité, aucune agressivité dans l'attitude du félin, plutôt de la pitié et de la compassion.

  

 

20191003_161050

 

Ainsi les chats seraient capables de sentiments que beaucoup d'humains sont incapbles de ressentir ou du moins d'exprimer clairement..

Je ne sais pas si je seris moins allergique dorénavant aux amis de Gros Minet mais il est sûr que je les regarderais peut-être autrement !