Il y a un an j’écrivais sur ce même blog que “Pour moi, c’est tous les jours le 8 mars“.

Le 8 mars 2017, j’avais publié sous le titre ““CHAQUE JOUR DOIT ETRE UN 8 MAR” tous les billets postés sur cet espace à l’occasion de cette journée que beaucoup voudrait spéciale mais qui devrait être la norme .

Mesdames, je vous respecte, je vous honore et je vous aime!

Au nom de ma mère, de ma sœur, de mon épouse, de mes filles, de mes belles-soeurs qui m’ont adopté comme frère aîné, je vous salue bien bas encore une fois ….

Et je vous assure que pour moi, ce 8 mars n’est pas une journée bla bla bla, j’essaie de concrétiser chaque jour les idéaux de cette journée dans ma vie quotidienne….Je laisse ce genre d’opportunisme à d’autres, même aux puissants qui parfois se ridiculisent à faire un usage immodéré au respect que l’o doit aux femmes. Pensons par exemple à la prétendue lettre qu’aurait adressée le fantomatique président algérien à ses concitoyennes algériennes, du fond de son lit d’hôpital genevois!

Non mesdames, vousd avez droit, que dis-je vous méritez, vous méritez respect et admiration, par delà tout ce que certains voudraient faire pour l’empêcher!

Et pour finir ce billet dans la joie, chantons ensemble, même si la chanson porte une certaine dose de gentille dérision, cette vieille chanson que mes filles ont entendu des centaines de fois et nous chantions en chœur, quand nous faisions des centaines de kilomètres ensemble en voiture “LA FEMME LIBÉRÉE” de Cookie DINGLER.