La France vient de remporter la Coupe du Monde de la FIFA 2018 : personnellement, je m’en fiche complètement, l’équipe de France n’étant pas ma préfèree parmi les équipes internationales, j’ai plus de sympathie par exemple pour les italiens.

Pourtant, cette victoire m’est plutôt agréable quand je pense à Didier DESCHAMPS, le sélectionneur français qui a su mener son équipe jusqu’au toit du monde footballistique! Ce n’était pas gagné d’avance!

Il en a fallu du travail à cet homme pour arriver à son objectif, de la ténacité, du travail, du travail et encore du travail….Du sérieux, du sérieux et toujnours du sérieux….De la rigueur, de la rigueur et encore plus de rigueur!

Didier DESCHAMPS n’est pas du genre flamboyant, il ne l’a jamais été et il n’y avait aucune raison pour soudain, en tant que sélectionneur de l’équipe de France, il le devienne.

Cet homme est un travailleur avant tout et un homme de caractère : il l’a prouvé dès son plus jeune âge. Il suffit de parcourir sa biographie pour s’en assurer : aussi bien en tant que joueur qu’en tant qu’entraîneur. Il se fixe un objectif et il travaille pour l’atteindre : un fois atteint cet objectif, il passe à autre chose!

La victoire de la France dans cette coupe du Monde de la FIFA 2018 – où les grandes nations ont fait défaut comme l’Italie et où d’autres grands favoris se sont vite éclipsés comme l’Espagne ou bite éteints comme le Brésil – est finalement la victoire personnelle de Didier DESCHAMPS qui a su choisir les joueurs sur les quels il pouvait compter, à qui il a accordé son entière confiance, des joueurs prêts à l’écouter et le suivre.

Choisir “le porteur d’eau” Olivier GIROUD et négliger “l’étoile” Karim BENZEMA a été un acte d’un grand courage mais Didier Deschamps n’en a cure : il savait exactement de qu’il voulait.

Il a subi les critiques les plus acerbes, à la veille même de cette finale que son équipe a remportée : des journalistes français lui reprochaient le manque de “spectacle” et de “panache”. Didier DESCHAMPS n’est pas un homme de spectacle, il n’est pas directeur artistique de l’équipe de France, sont rôle était de faire gagner les Bleus et de ramener éventuellement la Coupe du Monde!

Il a réussi son pari et sa mission grâce à son travail et sa compétence : dans le monde du football où l’argent, la publicité, la “poeplelisation” et la “strarisation” ont remplacé le talent, Didier DESCHAMPS a tracé son chemin et est parvenu à ce qu’il voulait.

Bravo Didier DESCHAMPS !