Depuis hier circule sur certains sites d’information, notamment Le 360.ma et MEDIA24.com, une nouvelle qui, si elle s’avérait constituerait un vrai scandale en effet.

Il semblerait que les représentants de la Chabiba Ittihadia, présents en Albanie au congrès de l’Union internationale des Jeunes socialistes (IUSY), auraient permis par leur vote à une entité séparatiste sahraouie d’accéder au statut d’observateurs au sein de cette instance internationale.

La chose est suffisamment énorme pour attirer l’attention du citoyen lambda que je suis !

Est-il possible que des jeunes marocains, patriotes par définition, militants par choix, se soient acoquinés avec les adversaires de notre intégrité territorialité ?

Qu’ils aient participé à mettre en avant une entité dont le rôle est de toucher à ce que les marocain(e)s ont de plus sacré et à ce qui constitue l’une des ciment de ce pays ?

Ce genre d’info peut relever de l’intox la plus basique à laquelle nos adversaires ont souvent recouru : lancer une fausse information pour semer le trouble et provoquer la zizanie entre les marocains!

Je veux bien le croire !

Mais alors aux intéressés, en l’occurrence les premiers responsables de l’U.SF.P. – le secrétaire général et celui de la Chabiba Ittihadia – de monter au créneau et d’aborder la preuve que la délégation itthihadie est hors de cause.

La lecture des deux articles que j’ai cités plus haut semble montrer plutôt l’embarras des uns et des autres parmi les dirigeants de l’ex grand parti de gauche et aussi le manque total de maîtrise de la situation.

Si l’information s’avère, je ne sais pas qu’elle doit être la décision des instances du parti de feu Bouabid, qui doit se retourner comme un damné dans sa tombe!

Je me demande ce que devrait être la position des autorités publiques, d’ailleurs ?

Si la preuve du contraire est apportée, il faudrait que les médias qui ont lancé ce faux scoop fassent leur mea-culpa publique et présentent des excuses publiques à l’USFP, à la jeunesse de ce parti et à tous ses militants et pourquoi pas à tous les marocain(e)s.

Le moment est trop important pour laisser soit une bande de jeunes faire n’importe quoi, soit une bande de “journalistes” diffuser n’importe quoi!