Entre le Maroc et l’U.E., on a l’impression que l’on joue à petit jeu de gosses : “je te tiens, tu me tiens par la barbichette!”

maxresdefault

Sauf que la politique et l’économie ne sont pas un jeu !

Et pourtant, l’Union Européenne, ses instances, son conseil, son parlement, ses dirigeants croient bien qu’ils peuvent jouer avec le Maroc pour lui faire lâcher prise sur un problème fondamental pour le pays, pour l’état marocain, pour les marocaines et les marocains!

L’U.E. joue avec le Maroc et veut absolument le faire plier sur son intégralité territoriale !

Et cette insisstance à faire plier le Maroc, état souverain, millénaire, état constitué dans les régles les plus strictes de la définition d’un état, telles qu’elles sont enseignées dans toutes les facultés de droit du monde, est le fruit de pression venues d’un mouvement auto-procalmé de libération, n’ayant aucune légitimité, aucune représentativité, aucune base juridique.

Et pourtant, le POLISARIO et son allié, son sponsor financier, son parrain diplomatique, à savoir l’Algérie, n’a pas cessé de donner de véritables bras d’honneur à l’Europe, dans toutes ses composante, Union Européenne, partis politiques, organisations non gouvernementales et associations humanitaires qui le soutiennent !

Depuis le début de ce conflit, créé de toutes pièces, jamais personne n’a pu accèder aux fameux camps de Tindouf, situé sur le territoire algérien, pour recenser le nombre exact de personnes qui s’y trouvent, pour relever leur identité et leur nombre, afin de calibrer l’aide à apporter!

Cette aberration n’a jamais élmu quiconque dans les couloirs et dans les bureaux de l’Union Européenne !

Si quand même, un député socialiste avait relevé que l’aide de l’U.E. disparaissait mystérieusement avant d’arriver à ces fameux camps et qu’elle se retrouvait sur les marchés algériens !

Son observation fut classée sans suite pendant des années ! Le rapport qu’il a exigé a été enterré dans les tiroirs des responsables européens durant des mois ! Et une fois publié, il a vite oublié et ne donna lieu à aucune décision!

Mais cette même U.E. par l’entremise d’un vague tribunal européen en mal de publicité a décidé d’annuler l’accord commercial sur les produits agricoles conclu en 2012 avec le royaume du Maroc.

Rien que cela ! Et tout cela à la demande du Polisario !

Le Maroc en assez de ce petit jeu de dupes, il a donc décidé qu’il suspendait ses contacts avec les institutions européennes.

Beaucoup diront que cette décision est dangereuse et peut entraîner le Maroc vers une situation qu’il ne pourra pas contrôler !

D’autres affirmeront que ce n’est un coup d’épée dans l’eau qui ne changera rien à la situation, une “tbourida” pour amuser la galerie.

Le fait est là : “il y a quelque chose de changé dans le royaume du Maroc!” qui ne se laisse plus marcher sur les pieds par le premier technocrate européen venu, fût juge ou parlementaire!

En tous cas, le Maroc et les marocain(e)s sûrs de leurs droit ne vont pas se laisser tenir par la barbichette par quelques juges et quelques parlementaires qui préfèrent les chimères à la réalité!

Aux états européns de prendre leur responsabilités et de décider s’ils préfèrent traiter avec un état constitué et souverain ou avec une bande de mercenaires!