Depuis plusieurs mois, voire quelques années, la blogoma se réduit comme peau de chagrin, au profit d’autres réseaux sociaux! L’effet de mode est passé, le fait est consommé et tout retour en arrière est semble irrémédiable!

Pourtant, je ne désespère pas !

Je suis toujours à la recherche de nouveaux blogs marocains, d’espaces qui refusent de céder à l’appel de Face Book et qui veulent évoluer dans un monde plus confiné, plus feutré aussi, plus intime et surement moins porté à l’exhibitionnisme et à l’étalement inconsidéré de ses petits secrets personnels.

Et chaque fois que je découvre un nouvel espace je m’en réjouis et je me dis que la bataille de la blogoma et pour la blogoma n’est pas perdue.

Comme par hasard, les blogs de cuisine sont un genre très couru par les blogueuses et blogueurs marocains : malheureusement, ce n’est pas ce que je recherche sur la toile.

Mais dans ma quête au hasard de mes pérégrinations sur la toile, je trouve parfois une pépite rare, comme ce blog dédié à “la vie quotidienne de la communauté juive au Maroc d’aujourd’hui mais aussi d’antan“.

La visite de “JUIF DU MAROC” s’avère une expérience très intéressante pour renouer le lien avec la communauté juive du Maroc qui constitue une part non négligeable de notre patrimoine national.

Autre découverte, d’un autre ordre mais tout aussi enrichissante : le ” BLOG DE DROIT MAROCAIN ” qui, selon son auteur, “a pour but de favoriser l’enrichissement d’Internet juridique Marocain en mettant à disposition des internautes un espace pour faciliter l’accès à l’information portant sur le droit marocain”.

L’utilité d’un tel outil n’est pas à démontrer et les internautes, notamment les étudiants, y trouveront matière à travailler et à réfléchir. Cela les éloignera un peu des futilités oiseuses des réseaux sociaux à la mode.

Dernièrement, j’ai croisé un espace tenu par une jeune femme qui se définit comme “née marocaine, de culture méditerranéenne mais qui se considère toujours comme une enfant du monde”.

Elle y partage sa passion pour la mode, les voyages, les lectures et le cinéma et elle réalise ce partage avec une subtilité et une écriture très élaborées.

Cet espace me rappelle la belle époque de la blogoma où la gente féminine tenait le haut du pavé avec les grands noms des années 005 à 2008 que j’avais évoqués ici.

Cela devrait nous redonner espoir de voir – de revoir plut^t – la blogoma refleurir : les talents sont là, la matière est présente, il suffit juste de vouloir !

Reste aussi à demander, à exiger des éventuels lecteurs de ces blogs de participer à leur vie, par un apport intelligent et constructif, en observations, en débats, en partages!