Encore et toujours, aujourd’hui comme hier et malheureusement comme demain, le combat contre les violences faites aux femmes est à l’ordre du jour!

Les violences faites à nos mères, à nos sœurs, à nos filles, à nos épouses, à nos voisines, à nos collègues, ici et ailleurs, dans nos contrées sous-développées comme dans les pays riches, dans les sociétés prétendues avancées comme dans les sociétés qualifiées d’archanïques, cette violence existe, sans honte et sans limite.

Il nous donc la dénoncer, encore et encore et encore! ET le 25 novembre est une date pour que cette dénonciation soit entendue un epu plus!

Alors dénonçons!

orange

Dénonçons toutes le violences, sans choisir telle ou telle forme de violence faites aux femmes!

Mais, même si l’horreur ne peut être hiérarchisée, même si imbécillité brutale des hommes contre les femmes ne peut être classifiée dans un ordre plutôt que dans un autre, ces derniers temps l’homme semble avoir franchi un nouveau pas dans cette horreur et dans cette imbécillité!

Non content d’être intrinsèquement et naturellement violent et brutal, l’homme recours à Dieu maintenant pour justifier ses agissements criminels !

Certains fous d’Allah appartenant à la bande terroriste qui, profitant du chaos créé par d’autres, met à feu et sang l’Irak et la Syrie ont rétabli l’esclavage féminin afin de fournir des esclaves sexuelles à ses combattants.

Sous d’autres cieux, les femmes sont utilisées comme kamikazes pour entraîner dans leur mort celle de dizaines d’innoncents et innocentes aussi innocents qu’elles.

Partout dans le monde, une propagande effrénée et terriblement efficace cherche à recruter des jeunes filles issues des milieux sociaux les plus divers dans les pays les plus variés afin d’alimenter les sinistres activités de ces criminels.

Quand la propagande ne suffit pas, le recours aux rapts de masse de jeunes filles est courant, comme ceux pratiqués au Kenya par les hommes de Boko Haram.

Des documents sérieux, fiables, vérifiés, circulent sur le net au sujet de toutes ces nouvelles violences faites aux femmes!

Alors en ce jour où le monde entier se dresse contre les violences faites aux femmes, n’en oublions aucune et dénonçons les toutes partout où elles se pratiquent!

Au coin de notre rue, sous nos yeux!

Dans l’intimité des foyers, riches ou pauvres, aisés ou démunis, dans les villas cossues ou les bidonvilles!

Dans les usines clandestines ou dans les bureaux climatisés des grandes capitales!

Dans les autobus et autres moyens de transport en commun!

Chaque acte violent porté contre une femme est une insulte à l’homme qui le commet et à l’homme qui laisse faire!

P.S. : comme chaque 25 novembre, j’ai une pensée sympathique pour quelqu’un qui se reconnaîtra.