On ne pourra pas me reprocher mon manque d’intérêt pour les écrivains francophones de mon pays ! Je suis souvent dur dans mes appréciations, mais cela relève de mon droit de lecteur !

Mais quand je découvre un roman qui mérite un “coup de cœur”, je n’hésite pas à le signaler ! C’est le cas pour le roman de Najib REDOUANE intitulé “A L’OMBRE DE L’EUCALYPTUS” paru en 2014 chez les éditions L’HARMATTAN – collection Lettres du monde arabe.

eucalyptus

L’auteur possède un background impressionnant : essayiste, poète, enseignant universitaire, spécialiste des littératures francophones, Najib REDOUANE est canadien d’origine marocaine vivant de plus quinze ans aux U.S.A. qui a déjà a son actif une longue liste d’ouvrages académiques.

Si il a attendu 2014 pour nous présenter sa première de fiction, son premier roman, c’est qu’il a ressenti le besoin personnel de partager avec ses lecteurs une partie intime de lui-même !

Et il l’a réussi de manière magistrale : le retour de l’immigrant dans son pays, dans sa région, dans son village d’origine a été maintes fois évoqué par d’autres écrivains.

Najib REDOUNAE décrit ce retour aux sources avec une grande acuité, mêlée pourtant d’une profonde mélancolie ! Tout est dit dans une langue pure, simple, fluide et partant sincère !

Rien qui ne soit pas vrai dans le roman de Najib Redoaune, car tout est dans l’équilibre et la spontanéité, sans rajout, sans misérabilisme cher à tellement d’auteurs francophones marocains!

Roman à lire, pour se réconcilier avec la littérature marocaine de langue française. Ce livre aurait peut-être mérité d’être primé : mais je suis convaincu que l’auteur ne l’a pas écrit dans cette perspective et c’est tout à son honneur!